Photographier l’espace du dehors (36, avenue du Rêve)

j’ai beaucoup photographié leurs visages, évidemment, leurs sourcils froncés, leurs airs concentrés, leurs éclats de rire et leurs mains qui s’agitent d’impatience avant de prendre la parole.
je les ai beaucoup photographiés de dos, parce qu’une silhouette (une coupe de cheveux, un maillot de foot) raconte parfois toute une histoire.
mais j’ai photographié autour aussi, à côté.
parce que les mots dérivent aussi de l’espace du dehors.
souvenir d’un après-midi beaucoup trop chaud avec une philosophe nommée Ophélie.
c’était au collège Camille Claudel.
au 36, av du Rêve.
ça ne s’invente pas…
*
Extrait de mon exposition, Les Philosophes, réalisée dans le cadre de la résidence Philosophons ! de la Ville de Villepinte.
Merci au service culturel pour cette invitation et à Association Philo+ & à la Maison de la Philo de Romainville pour m’avoir laissée perturber leurs passionnants ateliers avec mon appareil…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s