#LEPHOTOBOOKCLUB – Au travail avec Annie Leibovitz

J’ai pris le travail d’Annie Leibovitz par le mauvais bout. C’est fréquent, quand on découvre un.e artiste déjà au firmament : on distingue à peine l’être qui doute sous les paillettes. C’était il y a quelques années, je voyais ses portraits d’ultra célébrités un peu par tout. Je les trouvais magnifiques, bien sûr, mais étant insensible à l’esthétique « photo de mode » (à quelques exceptions sarahmoonesques près), je les trouvais surtout un peu over the top. Le côté tapis rouge me tenait à distance. Moi qui travaille comme photographe dans le milieu du cinéma, j’aime ce va et vient entre les plateaux grouillants et le retour à la solitude, entre le très planifié et la possibilité de l’instantané. Mais qu’on mette en branle autant d’énergies et de logistique pour réaliser une seule image, cela m’impressionne tout en me donnant envie de prendre mes jambes à mon cou…

 

© Annie Leibovitz

Bref, j’ai repris l’histoire chronologiquement, découvert les premières images de Leibovitz, notamment son travail en noir et blanc sur les corps masculins (avec Schwarzenegger, Baryshnikov…). Cela m’a donné un sens de la progression de son œuvre qui m’a appris à l’aimer, y compris dans ses volets les plus sophistiqués.

© Annie Leibovitz

Dans ce très bel ouvrage publié aux éditions Phaïdon (10 ans après sa parution originale en anglais), Annie Leibovitz répond à toutes les questions que j’aurais rêvé de lui poser. Soit peu de précisions techniques (certains lecteurs seront déçus), mais des interrogations sur son approche des différents domaines de la photographie (photojournalisme, portrait, studio…), sur son état d’esprit, sur sa distance à ses sujets… (Voir la séance avec le reine Elisabeth II…)

Les images sont fortes, les textes courts mais précis. Leur combinaison raconte autant l’histoire d’une femme artiste à la personnalité hors du commun que celle des États-Unis. Le livre est généreux tout en restant pudique. Un superbe support pour l’imagination et la réflexion, que l’on soit passionné ou professionnel de la photographie…

© Annie Leibovitz

ANNIE LEIBOVITZ AU TRAVAIL (Phaïdon)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s